Ils sont 72 marchands ambulants à s’être vu attribuer, aujourd’hui, un étal aux places Decaen et de l’Immigration. La municipalité de Port-Louis a procédé à un deuxième tirage au sort afin de réattribuer les places laissées vacantes après le premier exercice de ce type, en janvier dernier.

Les noms pour le deuxième tirage proviennent de la waiting list établie après le premier tirage, ainsi que de la liste des marchands qui s’acquittent du trade fee annuel, explique Irayah Erigadoo.

Le tirage au sort, insiste,le Chief Health Inspector de la municipalité, se fait « dans la transparence ». En présence notamment d’huissiers de la Cour suprême, d’auditeurs, de l’adjoint au lord-maire et du service légal de la municipalité.

Parmi les colporteurs qui se sont vus attribuer un étal après le premier tirage au sort de janvier dernier, tous n’ont pas répondu favorablement. La municipalité de Port-Louis a donc procédé à un deuxième tirage au sort ce jeudi 7 avril.