Le parti au papillon s’est senti lésé quand la mairie de Port-Louis a refusé d’autoriser sa manifestation contre la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth. Rezistans ek Alternativ voulait mobiliser le public au jardin de la Compagnie en février 2017. Saisie de cette affaire, l’Equal Opportunities Commission a indiqué ne pas être en mesure de se prononcer.

C’est ce qu’a indiqué Veena Dholah, porte-parole de Rezistans, à l’issue de l’audience de ce jeudi 23 août. La raison : le parti a logé une plainte en Cour suprême contestant la passation de pouvoir pour lequel le jugement n’a pas encore été rendu.

L’affaire devant l’EOC a donc été renvoyée au 9 octobre.

Pourquoi l’EOC ? «Un maire n’a pas le droit de se baser sur son opinion politique pour bafouer les droits fondamentaux des citoyens», affirme Veena Dholah.

Oumar Kholeegan, qui était alors lord-maire, avait pour sa part fait ressortir que le jardin de la Compagnie n’accueillait plus d’activités politiques.

Des membres de Rezistans elk Alternativ s’étaient tout de même rassemblés en ce point stratégique de la capitale avec poêles et casseroles.