Le parti des bleus dénonce la «dérive totalitaire» du présent gouvernement. Dont le dernier exemple en date est le traitement infligé aux journalistes de l’express et au directeur des publications de La Sentinelle.

Le PMSD exprime sa solidarité avec ces journalistes. Khushal Lobine note, au passage, la similarité entre la tentative d’arrestation du Directeur des poursuites publiques, en 2015, et les perquisitions que la police souhaitait mener tôt ce matin chez Nad Sivaramen, Yasin Denmamode et Axcel Chenney.

Ce dernier a quitté les Casernes centrales peu après 17h en compagnie d’enquêteurs pour une perquisition à son domicile. Sivaramen et Chenney sont toujours aux Casernes centrales.

Leur interrogatoire fait suite à la volte-face de Hussein Abdool Rahim. Celui-ci s’est rétracté quant à ses accusations contre, entre autres, Ravi Yerrigadoo. Accusant dans le même souffle ces journalistes de La Sentinelle et Roshi Bhadain de complot pour «faire tomber Yerrigadoo».

Le PMSD se demande d’ailleurs pourquoi la police «déroule le tapis rouge» à Abdool Rahim, alors qu’il a avoué avoir juré un faux affidavit, ce qui est un «arrestable offense».