Une vitesse de connexion à l’Internet de 100 MB ? C’est ce à quoi s’attèle actuellement le ministère des TIC. Et qui devrait devenir réalité dans cinq ans, selon Pravind Jugnauth. Le ministre des TIC a présenté aujourd’hui son plan directeur pour le secteur des télécommunications et de l’innovation baptisé Making of a smart Mauritius. Un projet ambitieux, certes, mais réalisable qui nécessitera une modernisation de notre réseau interne, explique Pravind Jugnauth.

Un accès à l’« Internet à grande bande passante » qui ne devrait pas, au final, revenir plus cher au consommateur car le  ministère des TIC ne souhaite pas une hausse des tarifs. Pravind Jugnauth assure ainsi que des discussions sont en cours avec les opérateurs pour une amélioration sensible de la vitesse de connexion dès fin avril. Que Maurice soit connecté à un troisième câble de fibre optique international est aussi à l’agenda.

Autre axe de son plan stratégique : l’emploi, en particulier des jeunes. Si l’éducation et la formation demeurent importantes, Pravind Jugnauth suggère cependant qu’il faudrait considérer le « retraining » et faire preuve de souplesse. Et d’énumérer les nouveaux domaines auxquels il faudra s’attaquer au niveau du Knowledge Process Outsourcing.

L’innovation est une partie essentielle de ce plan stratégique, et sera assorti d’un fonds pour aider au développement des idées novatrices. Celles-ci ne seront pas limitées au domaine des TIC.

Enfin, le marché africain n’est pas à négliger. A la fois en ce qui concerne les opportunités qu’il recèle pour Maurice mais aussi en termes de services que Maurice peut offrir à ses voisins.