Les intempéries ont toujours une incidence sur les prix des légumes. Partant de ce constat, le ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun préconise de se tourner vers des modes de culture moins sujets aux aléas du climat, tels le shelter farming et la culture hydroponique. Ceux-ci permettront de stabiliser la production et, par conséquent, les prix. A ce chapitre, le ministre  déclare que l’une de ses priorités sera de revoir le système de vente à l’encan.

Pour Mahen Seeruttun, l’agriculture est un secteur porteur. Et les planteurs du pays devraient songer à exporter leurs produits, que ce soit pour la culture vivrière ou l’horticulture. Des questions qui seront étudiées en marge de la présentation du Budget, le 16 mars prochain.

Le ministre s’exprimait, aujourd’hui, lors d’une cérémonie de remise de chèques organisée par le Small Farmers Welfare Fund. Les planteurs ayant souscrit à l’Agricultural Calamities Solidarity Scheme ont recu leur compensation, allant de Rs 2 000 à Rs 32 000, suite au mauvais temps de ces dernières semaines.