C’est une réunion « extrêmement positive » qui a eu lieu ce matin pour le comité économique de la commission mixte Maurice-Réunion. Celle-ci, souligne Vishnu Lutchmeenaraidoo, est « le premier pas » vers une « intégration régionale » qui reposera, entre autres, sur la complémentarité des îles. Le ministre des Finances voit même l’émergence, « à moyen/long terme, d’une zone de libre-échange entre nos îles qui permettrait la circulation des hommes, des marchandises et des services ».

Sur ce chapitre justement, des « propositions particulièrement intéressantes » ont été faites ce matin, indique Didier Robert, sur la question des visas. Cela afin de « faciliter le déplacement des chefs d’entreprise de Maurice » à l’île sœur. Sur le long terme, il faudrait aussi réfléchir, souligne le président du Conseil régional de La Réunion, sur la constitution d’une compagnie low cost qui desservirait les îles Vanille en proposant des tarifs « très significativement inférieurs » à ceux pratiqués actuellement.

Rodrigues était également représentée par l’adjointe au Chef commissaire, Franchette Gaspard-Pierre Louis. L’île, avance le ministre des Finances, est appelée à devenir « le grenier bio de la région » pour les produits vivriers et laitiers notamment.

La Réunion, a annoncé Vishnu Lutchmeenaraidoo, a été invitée à intégrer la mission qu’il dirigera, en novembre, au Ghana.

Photo (de g. à dr.) : Franchette Gaspard-Pierre Louis, adjointe au Chef commissaire de Rodrigues ; Didier Robert, président du Conseil régional de La Réunion ; Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Finances, Maurice Barate, secrétaire général de la préfecture de La Réunion ; Etienne Sinatambou, ministre des Affaires étrangères ; et Laurent Garnier, ambassadeur de France.