« Nous pouvons contribuer au développement de l’Afrique. » C’est ce qu’a affirmé Vishnu Lutchmeenaraidoo, aujourd’hui, lors de la signature d’un Investment Promotion and Protection Agreement avec la Zambie. Le continent « ne fait pas seulement partie de notre agenda », a indiqué le ministre des Finances. C’est « notre priorité ».

Cette nouvelle dynamique est bien enclenchée, estime le ministre. Qui relève les visites prochaines du président du Ghana (en août) et du ministre des finances du Sénégal (la semaine prochaine), tandis qu’une délégation mauricienne se rendra dans la Grande île dans deux semaines.

Le projet le plus important pour Maurice sur les 20 prochaines années, a souligné Lutchmeenaraidoo, est de devenir le port régional le plus important pour l’Afrique. « Nous sommes le seul territoire de la région qui pourra supporter l’augmentation massive en termes de cargo et de navires » qui en résultera, a-t-il expliqué.

Margaret Mwanakatwe, ministre zambienne du Commerce, des échanges et de l’industrie, encourage pour sa part les investisseurs mauriciens à se rendre dans ce pays d’Afrique australe. « Les opportunités, assure-t-elle, sont immenses. » Vishnu Lutchmeenaraidoo a suggéré la mise en place d’un Joint Economic Commission Zambie-Maurice qui se réunira dans les semaines à venir.

Alors que la création d’emploi demeure l’une des préoccupations majeures en ce moment, Vishnu Lutchmeenaraidoo note « l’impatience » des Mauriciens. Et d’assurer que le gouvernement « pose les bases », cette année, qui permettront au pays d’entrer, en 2016, « dans une phase de croissance économique accélérée ». Et d’atteindre « une période de plein-emploi » l’année suivante.

Revenant sur l’engouement pour la subvention de l’achat de chauffe-eau solaires – l’inscription a eu lieu ce week-end –, Vishnu Lutchmeenaraidoo note que c’est une « bonne nouvelle que plus de 25 000 ménages » souhaitent installer cet appareil. Avant de concéder que les Rs 100 millions prévues dans le Budget à cet item ne suffiront pas. En effet, en raison du nombre de demandeurs, la somme nécessaire pour satisfaire a plus que doubler pour atteindre « Rs 250 millions », explique le ministre des Finances. « Nous ferons tout pour que ces personnes obtiennent leur chauffe-eau. »

Photo : Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Finances, et Margaret Mwanakatwe,
ministre zambienne du Commerce, des échanges et de l’industrie, lors de la signature aujourd’hui de l’Investment Promotion and Protection Agreement liant les deux pays.