L’accord bilatéral a été signé ce matin à l’université de Maurice (UoM). Le campus du Réduit accueillera bientôt un Institut Confucius. Ce qui permettra, comme le souligne Jean-Claude Autry, chancelier de l’université, de « resserrer les liens culturels » mais aussi économiques entre Maurice et la Chine. Comment ? L’institut sera chargé, notamment, d’enseigner le mandarin aux étudiants de l’université mais aussi au public en général. Et de disséminer la culture chinoise à travers diverses activités.

Une activité nécessaire pour Maurice, souligne Jean-Claude Autrey, si l’on souhaite améliorer l’accueil des touristes chinois – ils étaient environ 80 000 à Maurice en 2015. Mais aussi pour le développement économique dans d’autres secteurs, avec l’implantation de nombreuses sociétés chinoises dans la région de Jin Fei.

Ce projet s’inscrit également, selon Romeela Mohee, vice-chancelière de l’université, en droite ligne avec l’ambition de l’UoM d’être une « plateforme de connaissances » entre l’Asie et l’Afrique.

Li Li, ambassadeur de Chine, note pour sa part que la coopération entre Maurice et la Chine s’est multipliée. « Mais pour moi, la coopération dans le secteur de l’éducation l’emporte car cela touche directement la jeunesse, l’intelligence du pays », a-t-il déclaré.

La cérémonie de signature s’est tenue en présence de représentants du ministère de l’Education.