Pricilla Ecroignard et Désiré Johnson ne lâchent pas l’affaire. Showkutally Soodhun a, certes, démissionné suivant ses propos racistes relatifs à l’attribution des maisons d’un complexe de la National Housing Development Co. Ltd à Bassin. Mais ses propos durant cette réunion qui s’était tenue en juillet dernier sèment le doute quant aux critères appliqués pour désigner les bénéficiaires, estime Pricilla Ecroignard. Cela malgré la mise au point de Gilles L’Entêté, directeur de la NHDC, plus tôt cette semaine.

Ainsi qu’elle l’avait annoncé quand elle avait porté plainte contre Soodhun, Pricilla Ecroignard compte se tourner vers l’Equal Opportunities Commission afin que celle-ci détermine s’il y a eu discrimination dans l’allocation des logements sociaux. Une action qu’elle entreprend aux côtés de Désiré Johnson, travailleur social, et sous l’ombrelle du collectif Ni démons ni prostitués. Ecroignard affirmant qu’ils ont reçu de nombreuses doléances de personnes se sentant lésées.

Tous deux sont représentés par Me Anoup Goodary.