La déflagration a été ressentie sur environ trois kilomètres à la ronde. Et a surpris les habitants de Tianjin en pleine nuit. Deux explosions survenues coup sur coup, hier soir, dans une zone industrielle de cette ville portuaire située non loin de Pékin, en Chine. Le bilan, pour l’heure, fait état de 44 morts, dont 12 pompiers. Le pronostic vital de 66 personnes, sur les 520 hospitalisées, est engagé.

A l’origine de ces explosions, survenues vers 23h30 (heure locale) : des produits chimiques inflammables, non identifiés jusqu’ici, qui se trouvaient dans un conteneur, sur le port de Tianjin. Les déflagrations, visibles depuis l’espace, ont été comparées à l’explosion de 3 tonnes de TNT pour la première et de 21 tonnes du même explosif, selon le Centre chinois des réseaux de surveillance des séismes sur son compte Weibo (tel que rapporté par RFI).

3 Tianjin image satellite

Photo (Japan Meteorological Agency/AFP/Getty Images) : Des images satellite diffusées par la Japan Meteorological Agency, ce 13 août, montre une tache brillante sur la ville de Tianjin.

Plus d’un millier de pompiers a été mandé sur le site pour maîtriser l’incendie. L’armée chinoise est également mise à contribution. Ainsi, 214 soldats spécialisés dans la gestion des catastrophes nucléaires, biologiques et chimiques ont été déployés à Tianjin. Le ministre de la Sécurité publique Guo Shengkun l’a assuré, lors d’une visite des lieux : « Toutes les mesures possibles seront prises pour empêcher que d’autres ne meurent ou ne soient blessés. »

Des centaines de voitures carbonisées, des vitres d’immeubles soufflés, des bâtiments dont les toits se sont effondrés, l’électricité coupée… Les quartiers touchés, des zones résidentielles de luxe mais aussi des quartiers de migrants, offrent des scènes de désolation. Si 3 000 personnes sont déjà dans des centres de refuge mis en place par le gouvernement, ce nombre doublera ce soir, a indiqué Zhang Yong, un officiel, durant une conférence de presse aujourd’hui.

5 voitures devastees 6 voitures devastees

Photo (Yue Yuewei/Xinhua Press/Corbis) : Des centaines de voitures entreposées dans cette zone portuaire « le dixième port commercial au monde », indique Le Monde –, non loin du site de l’explosion ont été endommagées.

7 centres de refuge dans les ecoles

Photo 7 (Yue Yuewei/Xinhua Press/Corbis) : Des centres de refuge ont été mis en place, notamment dans des écoles comme ici dans l’enceinte d’un établissement du primaire.

Si les causes de l’incendie sont, pour l’heure, toujours inconnues, des cadres de Ruihai International Logistics ont été arrêtés ce matin, selon les autorités locales. L’entreprise est propriétaire de l’entrepôt où l’incendie a éclaté.

La catastrophe  a aussi vu un formidable élan de solidarité se déployer, avec des volontaires se présentant aux hôpitaux pour des dons de sang ou proposer de véhiculer des patients.

4 Tianjin volontaires

Photo (Zhang Chenlin/Xinhua Press/Corbis) : Des volontaires dans un hôpital de Tianjin proposant des ‘lifts’.