La Federation of Progressive Unions maintient la pression. Le ministère du Travail a initié une enquête suivant le licenciement de Sales Assistant à la Mauritius Duty Free Paradise. Le syndicat s’attend à ce que les résultats soient connus le 23 août. Et que ceux-ci préconisent la réintégration de ces employés licenciés injustement et contrairement aux lois, insiste Ivor Tan Yan.

Alors que la décision de se lancer dans une grève de la faim avait déjà été avalisée, les ex-employés ont suspendu cette action suivant une rencontre avec le ministre Soodesh Callichurn. Outre le fait de retrouver leurs postes à la boutique hors taxes, ils réclament la démission du CEO de la MDFP.