Follow Us On

Slider

Hassenjee Ruhomally le maintient : il n’a fait que partager un post sur Facebook concernant un séjour qu’aurait fait le ministre Soodhun à l’hôpital Apollo Bramwell. Tout comme d’autres l’ont fait. Si c’est là un délit sous l’ICTA, s’interroge son avocat Zakir Mohamed, pourquoi d’autres Facebookeurs n’ont-ils pas été inquiétés ?

Hassenjee Ruhomally ainsi que son épouse Farihah ont été arrêtés hier, suite à une déposition de Showkutally Soodhun mardi. Après une nuit en détention provisoire, ils ont comparu en Cour de district de Rose-Hill ce jeudi 4 février à la mi-journée. La police n’ayant pas émis d’objection, le couple a été libéré sous caution. L’un et l’autre ont dû s’acquitter d’une caution de Rs 2 500 chacun et signer une reconnaissance de dette de Rs 25 000. Les Ruhomally sont toutefois soumis à une « objection to departure » et devront solliciter l’intervention de la Cour s’ils envisagent des déplacements à l’étranger.

Les partages sur sa page Facebook visent à promouvoir un « débat entre humains », fait ressortir Hassenjee Ruhomally. Celui-ci assure être à la recherche de « la vérité » ce faisant. Et d’inviter de nouveau la police à enquêter sur les séjours éventuels de Showkutally Soodhun à l’hôpital Apollo Bramwell.

Présence remarquée de quelques membres de la régionale no 18 du MMM, en Cour aujourd’hui, venus par « solidarité » et pour « exprimer un soutien moral », explique Vijay Makhan. Il estime, par ailleurs, qu’il est temps de « changer le système et les procédures » quant à la charge provisoire.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] Valayden demande la libération des condamnés après la décision du Privy Council

Rama Valayden se réjouit de la décision de Privy Council d’entendre l’appel des quatre condamnés de L’Amicale. Les Law Lords...

Close