Le président de la Street Vendors Association croit savoir qu’il y a beaucoup de personnes au sein du gouvernement qui souhaitent trouver une solution acceptable à l’interdiction des marchands ambulants dans Port-Louis. Libéré après avoir été arrêté sous une accusation de rassemblement illégal, Hyder Rahman en appelle au Premier ministre et aux responsables politiques de bonne volonté. Lassé des « promesses » et de l’utilisation à des fins politiques de la question des marchands ambulants, il exige du gouvernement qu’une nouvelle solution acceptable soit trouvée.