Follow Us On

Slider

Il existe, certes, une zone humide sur le site des Salines où le groupe Beachcomber compte ériger son nouvel hôtel à Rivière-Noire. Toutefois, celui-ci résulte de l’activité de l’homme et avait subi des dégradations au fil du temps, explique Gilbert Espitalier-Noël. Le groupe qu’il dirige compte créer un nouveau «wetland» à la place. Qui s’étendra sur une plus grande superficie que celle qui existe déjà.

Pierre Baissac, expert en écologie, est chargé de la conception. Et le site sera soumis à un programme de gestion, assure le CEO de Beachcomber. Celui-ci répondait à une question sur les craintes soulevées par Rezistans ek Alternativ quant à l’impact environnemental d’un tel projet de développement.

Les travaux n’ont pas encore démarré, le promoteur étant en attente du permis EIA (Environmental Impact Licence). Les Salines Beachcomber Resort & Spa comprendra un hôtel de 338 chambres, 56 suites familiales.

L’investissement total s’élève à Rs 2,5 milliards.

Le projet a reçu le soutien des habitants de la région.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] Sucre: Jeeha et Obeegadoo critiquent le rapport du Joint Technical Committee

Il ne faut pas oublier les petits planteurs. Or, le rapport du Joint Technical Committee sur le secteur sucre ne se...

Close