Ils étaient environ 80, ce matin, à s’être massés devant les locaux du ministère du Travail à Port-Louis. Des ressortissants bangladais employés par une usine de textile de Phoenix, venus dénoncer certaines conditions de travail, notamment par rapport au paiement des salaires. La rencontre sollicitée avec le ministre Soodesh Callichurn a eu lieu. A la satisfaction des travailleurs qui disent qu’ils retournent à leurs postes dès demain.

Si Soodesh Callichurn évoque un « malentendu » pour cette affaire, le ministre indique toutefois qu’il se penchera sur le sort des travailleurs étrangers venant du Bangladesh. Qui, dit-il, sont bernés pour certains par des recruteurs sur place.