Une solution a finalement été trouvée pour les clients de Bramer Asset Management. En dépit de sa propre incertitude de départ, indique Vishnu Lutchmeenaraidoo, en raison des montants élevés en jeu. Les investissements consentis, explique le ministre des Finances, sont de Rs 5 milliards, par 6 362 Mauriciens. Comme annoncé par le comité de soutien mercredi, la formule de remboursement est similaire à celle utilisée pour les souscripteurs au plan Super Cash Back Gold.

« Nous avons trouvé des solutions, affirme Vishnu Lutchmeenaraidoo, pour le maximum de personnes qui ont souffert de ce Ponzi à la BAI. » Mais que ceux qui ont investi de « l’argent noir » dans ces fonds prennent garde, prévient le ministre. « Kont lor mwa pou asiz lor zot. »

Ainsi, ceux ayant investi moins de Rs 500 000 seront remboursés en totalité le 31 juillet, moins une déduction de 15%. Cela concerne 3 498 clients. Ceux dont les investissements dépassent le demi-million de roupies seront remboursés via des debentures durant cinq ans, moins 20% de déduction « at source », précise Roshi Bhadain, ministre de la Bonne gouvernance. Toutefois, les « grands ‘corporates’, y compris BAI Co (Mtius) » se voient « exclus » de cette formule.

Interrogé sur le scandale financier au niveau des sociétés coopératives, Roshi Bhadain a passé la balle à, son collègue Sunil Bholah, le ministre de tutelle. « Je n’ai pas assez d’éléments pour répondre », a-t-il argué. Ajoutant que ce serait « inélégant de [sa] part de commenter un dossier traité par un autre ministre ».

Photo : Le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo est entouré de Roshi Bhadain, qui gère le portefeuille de la Bonne gouvernance, et de Ravi Yerrigadoo, Attorney General.