Paul Bérenger l’a accusé, la semaine dernière, d’avoir « faussé les règles du jeu » en soutenant la MauBank. Le ministre des Finances demeure, pour sa part, serein. L’Etat doit garder un « certain contrôle » sur cette banque, explique-t-il, car elle a bénéficié de fonds publics pour soutenir les petites et moyennes entreprises (PME). Le ministre Ashit Gungah, poursuit Lutchmeenaraidoo, travaille actuellement sur le moyen pour encourager la production locale, en particulier « l’artisanat des meubles ».

Lutchmeenaraidoo réaffirme sa « confiance totale » en la capacité du CEO à « mener à bon port le projet ». Vishnu Lutchmeenaraidoo le maintient : la MauBank pourrait bien devenir, « dans deux ans », la deuxième plus grande banque du pays.

Répondant à une question sur les projets de développements au port, le ministre des Finances soutient que « tou pe al bien ». Les discussions avec DP World seront certes nombreuses, dit-il. Mais la « tendance est bonne », affirme Lutchmeenaraidoo. Qui avance également ne pas être au courant des « rumeurs » à l’effet que l’entreprise dubaïote souhaite « contrôler » la Cargo Handling Corporation.

Photo : Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Finances, et Ashit Gungah, celui de l’Industrie et du Commerce, assistaient tous deux ce matin à une cérémonie à Mer Rouge dans le cadre de la Journée mondiale de la douane.