Elles réclament simplement leur dû. Une quarantaine de veuves d’ex-employés de la Cargo Handling Corporation (CHC) ont manifesté, ce matin, pour réclamer les allocations auxquelles elles estiment avoir droit. La marche pacifique s’est déroulée dans l’ordre de la rue St Georges jusqu’au Jardin de la Compagnie. Une petite délégation s’est ensuite rendue au bureau de Xavier Duval, ministre du Tourisme dont dépend également ce corps paraétatique, pour y déposer une lettre concernant leurs requêtes.

Rehana Abdool Gafoor, présidente de l’Observatoire de la démocratie, explique que les discussions sont déjà bien avancées sur cette question au niveau de la Mauritius Ports Authority et de la CHC. Et qu’il ne reste au ministre du Tourisme qu’à apposer sa signature pour autoriser le paiement à ces femmes.

Quelques-unes d’entre elles se sont confiées aussi à nous, racontant les conditions déplorables dans lesquelles elles subsistent depuis le décès de leurs époux.