Le litige sur leurs salaires et conditions d’emploi dure depuis quelques années. Les techniciens de laboratoire dans la santé publique étaient censés travailler selon un système de shift. Mais dans les faits, cela n’a jamais pu être appliqué. Cela est officiellement reconnu dans le rapport du Pay Research Bureau de 2013, explique la Medical Laboratory Technologists Association, mais le paiement des allocations à partir de 2016 est calculé selon une formule «erronée», selon un système de shift.