Concurrence déloyale, mesures en leur faveur pas appliquées, silence des autorités… Les chauffeurs de taxis d’hôtels en ont ras-le-bol et l’ont fait savoir. Ils étaient plusieurs dizaines à manifester devant le Paille en Queue Court, à Port-Louis, qui abrite le ministère du Transport et des Infrastructures publiques.

Nando Bodha, ministre de tutelle, faisait partie du comité ministériel qui s’était penché sur le sort de ces chauffeurs. Le comité avait émis une série de recommandations. Cependant, déplore la Federation of Hotels Taxi Association, toutes ne sont pas appliquées ou alors pas comme il le faudrait.

Atma Shanto, syndicaliste, prévient : si après le Budget, qui sera présenté ce 8 juin, aucune amélioration n’est notée, une opération escargot n’est pas à écarter. Celle-ci pourrait alors paralyser la capitale.