Les taxis d’hôtels effectuent de moins en moins de courses. Certains n’en font qu’une par mois, affirme le syndicat qui les représente. Face à la presse à Port-Louis, ce jeudi 14 mars, la Federation of Hotels Taxi Associations (FHTA) soutient qu’elle ne fait plus confiance aux autorités.

Le syndicat explique que l’application mobile pour faciliter les réservations en ligne promise par Anil Gayan, ministre du Tourisme, ne s’est jamais concrétisée. Tandis que Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques, n’a rien fait contre la prolifération de tour-opérateurs que la FHTA accuse de pratiques déloyales, soutient Yashpal Murrakhun.

Le président de la FHTA explique que le regroupement souhaite avoir le Premier ministre comme interlocuteur direct. Les taxis d’hôtels, au nombre de 1 365, sollicitent une rencontre d’urgence pour faire part de leurs doléances.

La fédération se réunira le 4 avril pour réfléchir à la marche à suivre si leurs doléances ne sont pas pris au sérieux.