La police a bouclé son enquête concernant Laina et Adeela Rawat ainsi que Claudio Feistritzer. C’est ce qui ressort de l’audience de ce matin, en Cour de Curepipe.

Il revient maintenant au bureau du Directeur des poursuites publiques de se prononcer sur leur dossier. Il a jusqu’au 2 mai pour faire savoir si des poursuites formelles seront engagées contre les filles et le gendre du fondateur de l’ex-groupe BAI, déclare leur avocat Gavin Glover.

Au cas contraire, les charges provisoires seront rayées, indique le Senior Counsel.

Les Rawat craignaient, hier, un énième renvoi dans leur affaire suivant une convocation aux Casernes centrales.