Leur soulagement quant aux solutions trouvées pour eux est palpable. Les sinistrés qui s’étaient réfugiés au centre social de Berguitta suite au cyclone Berguitta n’en oublient pas pour autant tous ceux qui sont dans le besoin mais peinent à obtenir un logement auprès de la National Housing Development Company Ltd.

Désiré Johnson, porte-parole des sinistrés qui étaient depuis mi-juillet au jardin de la Compagnie, indique ainsi que le combat se poursuivra. Il a pointé du doigt les critères d’éligibilité de la NHDC. Et compte monter un dossier pour ceux qui ont envoyé une requête de maison à la NHDC mais n’ont pas reçu de réponse favorable.