Quatre receveurs de la United Bus Service ont été agressés et volés durant leurs heures de service il y a quelques jours. Une situation qui met en lumière leur vulnérabilité. Malgré les patrouilles régulières de la police du transport.

Au niveau de la UBS, on fait ressortir que les cas d’agressions en hausse (24 en 2017 contre 12 en 2012) ont motivé les demandes des travailleurs pour que la police du transport soit remise sur pied. Les agressions depuis semblent être en baisse, a indiqué Yousouf Sairally, Traffic Manager. Il recommande tout de même au personnel de faire preuve de prudence. Notamment sur les lignes identifiées comme les plus à risque comme Albion, Bambous, Baie-du-Tombeau, Cité La Cure et Coromandel.

Les altercations surviennent surtout les week-ends, quand certains membres du public voyageur reviennent de la plage ou des boîtes de nuit, note Yousuf Sairally. Madhavi Kolidos, receveuse à la UBS, a été attaquée le dimanche 26 août alors qu’elle desservait la route 162 (Curepipe-Port-Louis) à 23 heures. Quatre personnes dont deux femmes sont montées à bord en espérant voyager gratuitement, raconte-t-elle. Devant son refus, ils ont alors proposé de payer le tarif étudiant. Son second refus lui a valu des gifles de l’une des deux femmes.

Son collègue Soodhoo Goordyal a, lui, été l’objet d’une tentative de vol plus dans la matinée de ce dimanche. Des jeunes, qui voyageaient depuis Albion, ont tenté de faire main basse sur les recettes du jour. Ils étaient sous l’influence de l’alcool, soutient le receveur. L’un d’eux s’est jeté sur lui pour lui arracher sa sacoche. Le receveur a cependant pu se défendre et les agresseurs se sont enfuis.

De son côté, la police se veut rassurante. L’Emergency Response Service Transport Squad, ou police du transport, et les autres unités font leur travail, déclare l’inspecteur Shiva Coothen. Depuis la mise sur pied de la police du transport en février, le nombre de cas d’agressions contre les travailleurs du transport rapportés est en baisse, dit-il.

Nando Bodha, ministre du Transport, procédera demain au lancement officiel d’un atelier de travail sur les agressions dont sont victimes les travailleurs du transport.