Un recensement ethnique est nécessaire afin que les minorités soient mieux représentées au sein de l’Assemblée nationale, l’économie et les institutions gouvernementales. Le père Jean-Maurice Labour, président du Comité Diocésain 1er Février estime que l’écart entre la population majoritaire et les minorités a diminué depuis le dernier recensement.

Il est donc important, dit le vicaire général du Diocèse de Port-Louis, de le revoir afin de mieux les représenter. Il s’exprimait ce mercredi 24 octobre lors d’une conférence de presse à la cure de la Cathédrale St-Louis, à Port-Louis, en marge de la Journée internationale de la langue et de la culture créole qui sera célébrée le dimanche 28 octobre.

C’était aussi l’occasion pour le Dr Jimmy Harmon de présenter son dernier livret sur la culture et la population créole, intitulé «Kreol Matters, Kreol Konte». Il commente certains évènements de l’année, tels que le passage du cyclone Berguitta où de nombreuses personnes se sont retrouvées dans des abris, le sort des Chagossiens, le traitement des Agaléens et le travail d’Affirmative Action pour la place de la langue Kreol au sein de la société mauricienne.