« Nous ne nous laisserons pas contrôler par leur agenda. » Anwar Husnoo est catégorique : tous les marchands ambulants qui ont accepté d’être relogés devront se rendre sur leurs nouveaux lieux de travail dès ce lundi 18 avril.

Les espaces aménagés aux places Decaen et de l’Immigration, précise le ministre des Collectivités locales, sont « temporaires ». En attendant la transformation des gares et du Nord et Victoria en traffic centres modernes.

Les premiers travaux devraient démarrer en juillet à la gare Victoria, avance Husnoo. Qui rassure les colporteurs : ces derniers pourront poursuivre leurs activités pendant toute la durée du chantier.

« Nous comptons sur votre coopération », lance Oumar Kholeegan dans un appel aux marchands ambulants. Le lord-maire de rappeler que 170 marchands ambulants ne se sont pas manifestés pour prendre possession de leurs étals, d’où le nouvel exercice de tirage au sort qui a eu lieu.

A compter de lundi prochain, les policiers seront de nouveau dans les rues pour empêcher que les colporteurs ne s’installent hors des zones qui leur sont dédiées.

La municipalité de Port-Louis compte aussi sévir contre les marchands qui, le soir venu, opèrent dans l’illégalité à certains endroits de la capitale et de ses faubourgs. « Nou pa pou kapav kontign tolere », prévient Kholeegan.

Les commerçants qui investissent les trottoirs sont également prévenus.

Photo : Anwar Husnoo, ministre des Collectivités locales, et Oumar Khooleegan, lord-maire.