Certains n’ont pu travailler dans leurs coins habituels durant la période de fin d’année, d’autres entendent réclamer des comptes aux pouvoir publics. Les marchands ambulants qui ont l’habitude d’écouler leurs produits à Port-Louis, mais qui n’ont pas encore été régularisés ont toutefois une nouvelle chance d’avoir un lieu de commerce fixe.

Tous accueillent ainsi la décision de la municipalité de Port-Louis de procéder à un nouvel exercice d’enregistrement à la suite duquel une partie des personnes répertoriées seront tirées au sort pour pouvoir s’installer près des gares Victoria et de l’Immigration.