Les employés de Texto Ltd et de Bedino & Sons Ltd se sont ralliés à la Fédération des travailleurs unis (FTU) pour une marche pacifique dans les rues de la capitale. Ils étaient plus d’une cinquantaine en ce vendredi 12 janvier au Champ-de-Mars (le point de départ), pancartes en main et bravant le soleil pour défendre leurs droits.

Les cris de «Travayer pe soufer» et «Rann rapor Collendavelloo» ont scandé leur protestation, les travailleurs passant devant le bâtiment Trésor pour se rassembler au jardin de la Compagnie.

Le syndicaliste Atma Shanto déplore le fait que les travailleurs de Bedino & Sons – qui n’ont pas voulu s’exprimer face à la presse – sont dans le flou total car ils n’ont pas ni paie pour le mois de décembre, ni boni de fin d’année. Il annonce aussi que l’année 2018 sera très houleuse pour ce qui est de la lutte pour les travailleurs.

Anita, qui travaillait à Texto Ltd depuis son ouverture il y a 25 ans, s’afflige du manque de considération du gouvernement mauricien envers les travailleurs locaux de Texto Ltd. Alors que, dit-elle, tous les travailleurs étrangers, notamment du Bangladesh, ont été redéployés dans d’autres usines.