Leurs doléances ont été entendues par le gouvernement. Vishnu Lutchmeenaraidoo a annoncé aujourd’hui que les fournisseurs de meubles de Courts récupéreront Rs 44 millions d’impayés. Des dettes qui n’avaient pas été honorées jusqu’ici en raison de la révocation de la licence de la Bramer Bank et du démantèlement, par la suite, du groupe BAI, dont la chaîne de magasins était l’un des fleurons.

Si ces propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) n’étaient pas assurés, jusqu’ici, de revoir leur argent, ce sera bientôt une réalité grâce à la « diplomatie » déployée auprès des « secured creditors » et à la « solidarité » dont ceux-ci font preuve, explique le ministre des Finances.

La Barclays Bank, la State Bank of Mauritius et la Banque des Mascareignes ont ainsi accepté que les Rs 44 millions soient déduits des Rs 390 millions qu’ils devraient récupérer à la suite du rachat de Courts. Le nom du repreneur – Courts Asia figure parmi ceux qui se sont positionnés – devrait être connu incessamment.

Ce remboursement, espère Vishnu Lutchmeenaraidoo, permettra au secteur des PME de « redémarrer », aux entreprises concernées de « continuer à grandir, à créer de l’emploi ».

Les opérateurs présents, qui étaient soutenus par la Fédération des travailleurs unis, ont tous exprimé leur « soulagement ». A l’instar de Naseem Khadaroo, de Mahendev Sunassee ou encore de Rajendrasing Gungah. Avec le décaissement qui devrait intervenir dans deux à trois semaines, selon les assurances données par Yogesh Rai Busgeet, Special Administrator, ils pourront honorer les salaires et les autres charges dues.

Photo : Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Finances, et Sunil Bholah, chargé du portefeuille des PME.