Les femmes doivent se faire respecter. Et celles qui ont des postes de responsabilité se doivent d’être des exemples, a affirmé Pravind Jugnauth en ce 8 mars. La Journée mondiale des droits des femmes a été l’occasion pour le Premier ministre de rappeler qu’il reste encore beaucoup à faire pour atteindre la parité sur le lieu du travail. Et de faire remarquer que le secteur privé est un peu à la traîne comparé au secteur public pour ce qui est de la nomination de femmes à de plus hauts échelons.

les consultations sur le Gender Equality Bill sont en cours, a déclaré Jugnauth à l’assemblée présente au centre de conférences de Pailles.

Le chef du gouvernement a aussi dénoncé le harcèlement et invité chacun à dire : «Ar nou non!»