Qu’est-ce que le blockchain ? Quelles applications possibles à Maurice dans les services financiers ? Que prévoit la législation locale ? Qu’en est-il du bitcoin, cette monnaie virtuelle ? Ou encore du cadre législatif mauricien ? Autant de questions auxquelles des représentants d’entreprises locales ont pu se confronter lors d’un atelier animé par la Blockchain Academy.

Technologie en plein essor, le blockchain permet le stockage et la transmission d’informations décentralisées de manière transparente et sécurisé, sans intermédiaires ni organe central de contrôle. Et, partant, de réaliser des transactions de manière sécurisée. Le bitcoin est une application directe de ce protocole cryptographique.

Sonya Kuhnel, fondatrice et Managing Director de Blockchain Academy, souligne le niveau de l’intérêt et des connaissances des participants aux deux jours d’atelier, que ce soit pour le cours pour les débutants ou celui, plus poussé, axé sur le blockchain et les services financiers.

Sonya Kuhnel ainsi que Gavin Marshall, de Blockchain Academy, ont animé ces sessions de formation les 2 et 3 août dernier à l’hôtel Voilà, Bagatelle. Un atelier organisé par Ventures by Anglo African (Ventures AA).

Ali Jamaloodeen, CEO de Ventures AA, souligne l’expérience des intervenants choisis dans ce domaine. Kuhnel a lancé sa compagnie de paiement par bitcoin en 2013. Cofondatrice de Bitcoin Events, qui accueille les conférences Blockchain and Bitcoin Africa en Afrique du Sud, elle est aussi coorganisatrice du groupe Bitcoin Cape Town Meetup.

Gavin Marshall a, pour sa part, crée sa propre plateforme de bitcoin and block chain crowdfunding. Il est un orateur connu en ce qu’il s’agit des monnaies virtuelles et de la technologie blockchain en Afrique du Sud.

Les participants à l’atelier ont pu expérimenter avec des bitcoins offerts dans le cadre de cette formation. Et, grâce à l’application VenturesConnect, ils pourront se tenir au fait des prochains ateliers. Une autre session consacrée au bitcoin et au blockchain aura, par exemple, lieu les 7 et 8 novembre.

Les ateliers Ventures

Le 31 août, Ventures organise un atelier sur la transformation digitale. Le mois suivant, soit le 27 septembre, l’entreprise invite à participer à une session sur les smart cities.

Fin  novembre, les entreprises seront appelées à se pencher sur l’integrated reporting.

Ventures opère des business incubators/accelerators. Cette filiale d’Anglo Africain organise également des sessions de formation, avec le soutien d’experts, ayant trait aux technologies émergentes et innovantes.