Le monde a besoin de femmes entrepreneurs, insiste Sunil Bholah. A Maurice, elles sont nombreuses à gérer des micro- et petites entreprises mais dans le secteur informel, indique le ministre des Entreprises et des Coopératives. Or, pour profiter des programmes mis en place en faveur des PME et augmenter leur visibilité ainsi que leurs chiffres d’affaires, ces femmes doivent s’assurer que leur business est enregistré, insiste Sunil Bholah.

Le ministre assistait, ce matin, au premier «Entrepreneurship Expresso» à l’hôtel Hennessy Park.  L’événement se veut être une plateforme de réseautage et de mentorat, avec la présence d’entrepreneures ayant réussi.

Cette initiative revient au ministère des Entreprises et des Coopératives, en collaboration avec celui des Sports, le National Women Entrepreneurship Council, le Mauritius Institute of Training and Development, SME Mauritius et l’Association mauricienne des femmes chef d’entreprise.

Roubina Jadoo-Jaunbocus, présente à l’ouverture, a mis en exergue le fonds de Rs 200 000 mis en place par le ministère de l’Egalité des genres pour soutenir les entrepreneures. Ainsi que les nombreuses foires et les salons organisés durant 2017.