Follow Us On

Slider

Pendant trois jours, les parlementaires de la région se sont réunis pour discuter de la remise sur pied de l’Association des parlementaires des pays membres de la COI. Celle-ci, explique Jean Claude l’Estrac, est appelée à devenir un « organisme de prévention de crise, de médiation, un organisme de paix  et de sécurité pour l’ensemble de la région ».

Cette réunion préparatoire, qui a démarré le 24 novembre en présence de délégués malgaches, comoriens et mauriciens, a pris fin aujourd’hui.

Une première activité a déjà été décidée, soit l’observation, la semaine prochaine, des élections aux Seychelles, puis aux Comores en janvier.

Mahazoasy Mananjara, vice-président de l’Assemblée nationale malgache, explique que la Grande île est « intéressée » non seulement par la dimension de médiation de cette structure mais aussi par la « dimension stratégique ».

Issa Soulé Mmadi, de la délégation comorienne, a aussi exprimé sa « satisfaction » devant les échanges et présentations « bénéfiques » de ces trois jours. Eddy Boissezon note, pour sa part, qu’il est « important de voir le travail qui est fait dans la région ». Son seul bémol : « C’était trop court. »

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] La Firearms Act sera amendée pour être en conformité avec le Traité sur le commerce des armes

« Nous voulons être partie prenante de cette initiative internationale dans le contrôle des armes à travers le monde », affirme Om...

Close