Le MMM et le Mouvement patriotique disent oui à la dépénalisation du gandia. Veda Baloomoody et Alan Ganoo l’ont tour à tour affirmé, le jeudi 28 juin, lors de la table ronde organisée dans le cadre de la campagne «Support, Don’t Punish». Avec presque tous les autres panellistes présents à l’Institut Cardinal Jean Margéot, ils sont tombés d’accord pour se rencontrer de nouveau afin d’approfondir cette réflexion et les amendements à apporter à la Dangerous Drugs Act.

Veda Baloomoody estime ainsi qu’il faut mettre l’accent sur la réhabilitation plutôt que la répression. La consommation de drogues est un problème de santé, dit-il. Mais il faudra procéder «par étapes» pour ce qui est de la dépénalisation.

Arvin Boolell souscrit, lui aussi, à l’idée de dépénaliser le gandia. Estimant qu’il y a «consensus» à ce sujet à travers le pays. Le député du Parti travailliste – qui participait à la table ronde en son nom personnel et non comme représentant des rouges – s’est, lui, prononcé en faveur de l’usage du cannabis à des fins thérapeutiques.

Roshi Bhadain du Reform Party était déjà parti à ce stade des échanges. Tandis que Joe Lesjongard, du MSM, a pour sa part indiqué devoir d’abord consulter ses camarades de la majorité. Le député de Savanne/Rivière-Noire indique, par ailleurs, qu’il ne faudra pas s’attendre à la publication du National Drug Control Master Plan avant que la commission d’enquête sur les drogues n’ait rendu son rapport.

Le Muvman Premye Me, par la voix d’Ashvin Goodye, plaide de son côté pour la «liberté de la personne» et, partant, la dépénalisation de toutes les substances interdites et la légalisation du cannabis. Et tout comme Alain Ah-Vee de Lalit, il estime qu’il faudrait plus de loisirs pour les jeunes, un vrai projet de société qui les mobiliserait.

Invité à la table ronde, le PMSD n’a envoyé aucun représentant. Le Parti travailliste non plus.

Note : Cet article a été modifié pour préciser le fait que le député Arvin Boolell a participé à cette rencontre à titre personnel et non comme représentant du Parti travailliste.