Leur soulagement est palpable. Laina et Adeela Rawat, ainsi que Claudio Feistritzer, l’époux de cette dernière, ne font plus face à aucune accusation. La Cour de district de Curepipe a rayé toutes les charges provisoires qui pesaient contre eux. Cela suite à une motion de leurs hommes de loi.

L’ordre d’interdiction de voyager ayant aussi été levé, les sœurs Rawat ont signifié leur intention de rendre visite à leurs parents, qui se trouvent en France.

Suite à l’éclatement de l’affaire BAI, les sœurs Rawat avaient été arrêtées puis accusés de complot, blanchiment, et fraudulent use of company assets.

Les charges provisoires contre Rishi Sookdawoor, ex-CEO de BAI Co. Ltd, ont aussi été abandonnées hier.