De son propre aveu, sa vie et celle de ses proches a été « presque » en suspens durant ces deux dernières années. Brian Burns respire mieux aujourd’hui.

Les quatre charges provisoires logées contre lui suivant l’éclatement de l’affaire BAI ont été rayées au tribunal de Rose-Hill.

La décision de la magistrate lui laisse cependant une « satisfaction au goût amer », a déclaré Brian Burns à sa sortie du tribunal.

Et au vu de ce que sa famille et lui ont subi – les charges provisoires contre les sœurs Rawat et Claudio Feistritzer ont été rayées en début de semaine –, Brian Burns « pense qu’il faut qu’il y ait réparation ».

Le gendre de Dawood Rawat, ancien haut cadre du défunt groupe BAI, était accusé de fraudulent use of property, conspiracy, money laundering et false statement.

A l’audience de ce jeudi 27 avril, MMohana Naidoo, qui représentait le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP), a demandé un renvoi. Cela afin d’étudier des documents soumis par la police ce matin.

La magistrate Sophie Chui Yew Cheong n’a toutefois pas été satisfaite de cette explication. Rappelant qu’elle avait déjà prévenu la poursuite que si des charges formelles n’étaient pas logées à aujourd’hui, les accusations provisoires seraient rayées.