La Grande-Bretagne compte accueillir, d’ici 2020, 20 000 réfugiés syriens. Si les Chagossiens établis à Maurice sympathisent avec le sort de ces personnes qui fuient la guerre civile qui ravage leur pays depuis 2011, ils déplorent toutefois que le gouvernement britannique n’accorde pas la même considération à leur demande pour un retour sur leurs îles natales. Le Groupe Réfugiés Chagos a donc mobilisé quelques membres aujourd’hui pour une protestation devant les locaux du Haut-commissariat britannique, à Port-Louis.

Depuis 9h ce matin, quelques dizaines d’hommes et de femmes font donc le pied de grue devant la capitale. Munis de pancartes demandant le respect de leurs droits fondamentaux. Et ce n’est là qu’un avant-goût, prévient Olivier Bancoult. S’ils n’obtiennent pas de réponse satisfaisante, dit le président du GRC, les Chagossiens reviendront « camper » devant le Haut-commissariat. Indéfiniment.