Assurer un suivi plus efficace des cas de maltraitance et d’abus d’enfants. C’est là l’un des principaux objectifs du Child Protection Register, qui a été lancé aujourd’hui. Ce système permettra de centraliser les informations relatives aux cas rapportés au niveau des six branches de la Child Development Unit, explique Aurore Perraud. La ministre de l’Egalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille indique qu’il y aura ainsi un meilleur accès aux données, avec toutefois toutes les précautions d’usage en ce qui concerne la confidentialité à être respectée.

Le Child Protection Register a été lancé aujourd’hui aux services de protection de l’enfance de Vacoas et sera étendu à deux autres branches par la suite.

Aurore Perraud est aussi revenu sur les agressions mortelles de deux membres de la famille Rugoobin, à Camp-de-Masque-Pavé, le jeudi 25 février dernier. Un soutien psychologique a été fourni aux proches des victimes ainsi qu’à ceux de l’agresseur, précise-t-elle.

Photo : Rita Venkatasawmy (debout, en bleu), Ombudsperson for Children, et Aurore Perraud (assise), ministre de la Protection de l’enfance, se font expliquer le fonctionnement du ‘Child Protection Register’.