Fini le temps où le gouvernement favorisait les villes dirigées par des élus de l’alliance au pouvoir et négligeait les autres. Pour Michael Chelvan, candidat de Rezistans ek Alternativ pour la ville de Curepipe, il est temps que cette situation change. Les projets ne manquent pas pour la ville, poursuit-il. Mais pour qu’ils puissent se concrétiser, dit-il, il faudrait que les villes soient autonomes, qu’elles soient responsables de leurs projets et de leurs budgets.

Le parti au papillon aligne des candidats dans les cinq municipalités. Et fait la part belle aux femmes et aux jeunes, à l’instar d’Aurélie Celeste, candidate au Ward 4.