Pour les artistes, ce sont les radios et ceux qui devinent correctement les titres les plus populaires qui sont les seuls gagnants de la tradition du Disque de l’année. S’ils estiment être à la base de ce phénomène, les artistes disent toutefois ne pas percevoir leur dû à cette occasion.

C’est pour changer cela et aussi mieux protéger leurs droits d’auteurs face au piratage que les artistes souhaitent rencontrer le ministre Dan Baboo pour faire avancer cet agenda. Réunis lors d’une conférence de presse, ce mardi 8 novembre, les auteurs compositeurs et interprètes ont également déploré le fait que le projet de loi régissant les droits d’auteurs ne leur a pas encore été soumis.