« Une fenêtre sur le passé et une réflexion sur l’avenir ». C’est sur ce socle que se construira le projet Porlwi by light, qui aura lieu en soirée du 4 au 6 décembre prochain dans la capitale. Elaboré comme un parcours piéton, il apportera un nouvel éclairage à ces lieux mythiques et chargés d’histoire que sont la Place d’Armes, le port ou encore le Jardin de la Compagnie. A travers un habillage lumineux spécialement conçu pour l’occasion mais aussi la participation d’artistes de divers horizons et disciplines. L’objectif avoué de ce partenariat public/privé étant d’inviter les Mauriciens de toute l’île à investir les rues de la capitale pour la découvrir autrement.

Les artistes intéressés sont justement invités par le comité d’organisation à faire acte de candidature. Dans quatre grandes catégories : street light, street art, street performance et street music, pour lesquelles il faudra s’inscrire. Pour les deux premières, la date limite est fixée au 1er septembre à midi, et pour les deux autres au 18 août, avec des auditions prévues durant les deux derniers week-ends du même mois.

On retrouve au sein du comité artistique Guillaunme Jauffret, Emilien Jubeau, Krishna Luchoomun, Eric Chavoix, Pierre Ago et Stephan Jauffret-Rezannah. Leur rôle « sera d’inspirer, de motiver, de guider les artistes ». Mais aussi « d’orienter la direction artistique de ce festival vers des prestations de qualité, avec un regard résolument moderne et contemporain ».

« Les artistes mauriciens auront pour mission de nous raconter leur ressenti sur la ville de Port-Louis, souligne Guillaume Jauffret, également concepteur du projet, en nous faisant découvrir une autre facette de la capitale. » La notion d’échange et de partage est centrale à Porlwi by light. Les artistes étant encouragés, dit Emilien Jubeau, à collaborer avec des ONG « que ce soit dans leur dispositif artistique ou dans la fabrication de décor ». Des ateliers destinés aux semi-professionnels et professionnels de l’événementiel et culturels sont aussi au programme.

Porlwi by light, espère Santaram Baboo, ministre des Arts et de la Culture, inscrira Maurice « sur la carte mondiale du tourisme culturel ». Le festival se veut, en effet, être un événement annuel « au rayonnement international », a-t-il indiqué lors de la conférence de presse organisé ce jeudi 30 juillet.

Plus de détails ici ou sur le site porlwi.com.

Plus d’informations en appelant au 57.45.86.62 ou en écrivant à [email protected]