«Seuls, nous allons plus vite mais ensemble, nous allons plus loin.» C’est en ces termes que le président du Mouvement patriotique (MP), Alan Ganoo, a expliqué son rapprochement avec la Plateforme militante. Les vieux amis du Mouvement militant mauricien (MMM) veulent offrir une nouvelle perspective pour une alternance politique.

La coalition a identifié deux thèmes de campagne : le sort des ouvriers d’usine et la représentativité des femmes au Parlement.

Interrogé sur un éventuel rapprochement avec le Parti travailliste ou le MSM, Ganoo a souligné que «les partis traditionnels ne sont pas notre souci actuellement».

La posture est plus tranchée en ce qui concerne le parti que dirige Ivan Collendavelloo. Un rapprochement avec le Muvman Liberater est «difficile», voire «de la politique fiction». La porte est toutefois ouverte aux jeunes et aux «indignés» de la scène politique.

Pour Steven Obeegadoo, l’alliance entre les anciens militants vient combler le «vide» de la représentation politique qui passe par une «crise». Face à un MMM qui ne peut répondre aux attentes des militants, l’ancien ministre de l’Education a annoncé que c’est au MP et à la Plateforme militante d’intervenir. Le coup d’envoi des rencontres publiques sous cette double bannière sera donné le 27 mars à La Tour Koenig.