Follow Us On

Slider

Les maraîchers du Marché central aimeraient bien croiser Jayen Chellum parmi leurs étals pour lui expliquer pourquoi les légumes se vendent très chers en ce moment. Ils ne digèrent pas les propos tenus par le secrétaire de l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM) qui parle de hausses «exagérées» dans le sillage des précipitations qui ont affecté l’île depuis le début de l’année.

Sandesh Imrit explique que le prix des légumes est habituellement en hausse en début d’année en raison du climat. Il souligne cependant que le prix dépend aussi des enchanteurs et que les maraîchers doivent aussi faire vivre leurs familles. Anand Ramtal fait ressortir qu’en cas de pénurie, il est normal que les prix prennent l’ascenseur, notamment pour la pomme d’amour.

Devarajen Maunikam, lui, a trouvé la combine pour s’attirer des clients. Ils les invitent à fixer les prix des légumes eux-mêmes….

 

Facebook Comments