L’eau non traitée du barrage de Bagatelle n’est pas mélangée à celle traitée à La Marie pour être ensuite distribuée. Ivan Collendavelloo en a donné la garantie à l’Assemblée nationale, suite à une interpellation d’Alan Ganoo.

Le président du Mouvement patriotique se lève. Non pas pour poser sa question supplémentaire. Ganoo s’étonne que le libellé de sa question ait été modifié. Il tâtonne pour trouver le terme. Ravi Rutnah tente de l’aider de l’autre côté de l’hémicycle : «Modified!» «Cheated», suggère de son côté Bhagwan. Ganoo poursuit : «J’ai même appelé le ministère.» Le Deputy Prime minister intervient sur un point of order : il a répondu à la question qu’il a reçue et s’étonne des propos de Ganoo. Celui-ci maintient sa position.

Sanjeev Teeluckdharry joue à l’arbitre : les standing orders permettent que les questions soient modifiées.

Jusque-là tranquille à suivre les débats, Etienne Sinatambou veut lui aussi soulever un point of order. «Ayo!» lâchent les mauves et les bleus, qui semblent s’attendre au pire. Le ministre de l’Environnement tente de s’expliquer, on l’entend à peine sous le «Al nwaye!» que lui jette le leader des mauves, Paul Bérenger. Aadil Ameer Meea invite le ministre à s’asseoir. Celui-ci se rebiffe : «Who are you to tell me to sit down?»

Alan Ganoo tente tout de même d’obtenir des réponses à sa question initiale : l’eau de Bagatelle est-elle distribuée ? «Ayo foutour!» commente le ministre mentor. Donner une réponse à une question qui n’était pas à l’ordre du jour et sans préparation ? Collendavelloo s’y refuse : quid du «désordre» que causerait ce précédent ?

Osman Mahomed monte au créneau. Sa question, lui semble-t-il, le ministre des Services publics pourra y répondre. Le député travailliste veut savoir si de l’eau contaminée est dans le réseau de distribution. Collendavelloo n’en démord pas : «Il n’est pas question de ce que vous croyez» mais des standing orders. Il ne répondra pas. «Laont!» lance Bérenger. Rajesh Bhagwan reprend en chœur.

Ganoo poursuit ses questions supplémentaires, toujours axées sur le traitement de l’eau. «Pe rod fer mwa aret bwar delo», commente Bérenger. Il se lève pour interpeller Ivan Collendavelloo. Il faudra toutefois l’intervention de Kavy Ramano pour que le leader des mauves comprenne que son micro n’est pas bien place, et qu’on ne l’entend donc pas correctement.

«Akoz sa mem mo pa pe santi mwa tro bien», ironise à son tour Bhagwan. Comme il l’a fait durant la séance matinale, Ravi Rutnah vient à la rescousse. Y a-t-il eu des plaintes du public ? demande le Deputy Chief Whip. Les députés MMM s’excitent. Bérenger le plus : «Sovaz! Al dormi do! ‘Parrot’!» Les invectives pleuvent. «Ale do! s’exclame Aadil Ameer Meea. Al pey to kouzinn, to fer bien.» Veda Baloomoody n’est pas en reste : «Ale do!»

La qualité de l’eau est en doute ? Ivan Collendavelloo répond avec le sourire, presque affable : il va bien, Bhagwan a l’air d’aller aussi… Alors que tous deux habitent la même région. «Laissez-moi faire mon travail.»

La station de traitement de Bagatelle ne sera pas livrée avant décembre 2019.

Photo : capture d’écran/ vidéo d’Artelia Eau & Environnement, designer du barrage de Bagatelle.