Follow Us On

Slider

Le leader du MMM n’en démord pas. Xavier Duval doit l’émuler et céder le siège de poste de leader de l’opposition. Et la présidence de la République «exercer son droit» constitutionnel de consulter les membres de l’opposition quant à celui qui est le «most acceptable». Même si cela s’avère le leader du PMSD au final.

Paul Bérenger s’étonne, par ailleurs, de «l’absence» et du silence d’Arvin Boolell, élu en décembre dernier à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes.

Revenant sur les événements de la semaine dernière, le chef des mauves qualifie d’«hypocrites» ceux qui ne s’expriment pas dans les instances du parti sur son leadership mais votent contre.

Facebook Comments