La nouvelle est tombée hier, à New York. Le morceau Loca de la Colombienne Shakira, qui a fait un tabac en 2010, est la copie illégale de la chanson d’un musicien dominicain. Le juge fédéral qui présidait le procès pour violation de droits d’auteur, met en cause des filiales de Sony Music.

L’auteur de la chanson d’origine : Ramon « Arias » Vasquez, sous le titre Loca con su Tiguere. Il s’est inspiré de la relation de sa sœur et de son petit ami de l’époque – « Tiguere » étant un terme d’argot pour décrire un bad boy, style petit voyou. Les droits de la chanson, composée au milieu des années 1990, ont ensuite été transférés à Mayimba Music, qui a initié ce procès.

Arias raconte qu’il a par la suite rencontré un autre chanteur, Eduardo Edwin Bello Pou (nom de scène : El Cata). Et qu’il lui a montré deux de ses chansons, dont Loca con su Tiguere. Selon Arias, Bello a aimé celle-ci et lui a donc demandé de l’enregistrer. Une version qu’a niée El Cata, arguant qu’il était lui-même l’auteur de cette chanson basée, selon lui, sur sa relation avec son ex-femme. La version qu’a reprise Bello, sortie en 2007 et distribuée par Sony/ATV Discos, est devenue populaire en République dominicaine.

Le juge estime que la version d’Arias est la plus crédible, au vu des éléments présentés dont une cassette enregistrée en 1998, les similitudes entre les deux chansons et les versions contradictoires de Bello sur son inspiration pour cette chanson.

« La version de la chanson proposée par Shakira est basée sur celle de Bello. En conséquence, je trouve que comme Belle a copié Arias, celui qui a écrit la version de Shakira a indirectement copié Arias », conclut le juge. Le juge fait référence à la version espagnole de la chanson, la version anglaise n’ayant pas été examinée. Les deux figuraient sur l’album Sale el Sol, sorti en 2010.

Prochaine étape dans cette affaire : établir si Mayimba a droit à des dommages.

Le Loca de Shakira

La version reprise par Bello

Sources : The Hollywood Reporter, les conclusions du juge Hellerstein