directeur est maintenu à 4%.

Le taux de croissance pour Maurice devrait être de 3,5% pour 2016. Les projets d’infrastructure annoncés dans le aBudget 2016-2017 devraient aider à tirer ce chiffre vers le haut en 2017, estime la Banque de Maurice. Qui prévoit un taux de croissance entre 3,8% et 4% l’an prochain.

Si l’inflation est estimée à 1% pour 2016, elle devrait toutefois se situer entre 2% et 3% pour la prochaine année calendaire.

Ramesh Basant Roi note que nos exportations ne sont « pas si impressionnantes », et que le pays est encore trop dépendant des importations.

Cependant, le tourisme, avec un taux de croissance de 7%, se porte très bien.

Les chiffres pour le mois d’octobre indiquent d’ailleurs un bond de près de 20% comparé à la même époque l’année dernière (130 000 cette année contre 109 000 en 2015). « La barre du million de visiteurs a déjà été franchie », souligne un communiqué du ministère du Tourisme. Tandis que de janvier à octobre, les arrivées ont grimpé par 10,8%, comparé aux dix premiers mois de 2015.

Le gouverneur de la Banque de Maurice a aussi annoncé un nouveau Monetary Policy Framework qui sera mis en place début 2017.

Pour Ramesh Basant Roi, il est « très difficile » de prédire, au vu des récents « développements géopolitiques », la direction que prendra l’économie mondiale. « Le futur est assez flou », dit-il.