En voulant céder le contrôle du port au groupe dubaïote DP World, l’Etat « pe rod vann lepor » et, dans la foulée, le pays, soutient la Port Louis Maritime Employees Association. Le syndicat organise, le 10 mars prochain, une demi-journée de séminaire avec comme objectif la mise sur pied d’une coalition « Pa vann nou pei ». Celle-ci regrouperait les mouvements syndicaux, sociaux, associatifs ainsi que des citoyens qui s’élèvent contre les projets de privatisation au profit de groupes étrangers.

Les propositions de DP World doivent être rendues publiques, maintient Ashok Subron, animateur de a PLMEA. C’est ce que ferait, poursuit-il, « n’importe quel gouvernement qui se respecte », d’autant que la firme « veut le contrôle total » du port. Il revient « aux élus et à ceux concernés par les activités portuaires », soutient Subron, de se prononcer sur ces propositions, et non à des consultants.

La PLMEA réclame la mise sur pied d’un Select Committee devant lequel syndicats, associations de consommateurs et opérateurs portuaires pourront exprimer leurs points de vue.

Le syndicat dénonce également la « répression syndicale » vis-à-vis de deux de ses membres. Guy Martin attend la décision du comité disciplinaire à son encontre tandis qu’Alain Edouard doit se présenter devant une instance similaire dans deux jours. La répression, estime Ashok Subron, vise à « affaiblir » la PLMEA dans un contexte où, avec la venue probable de DP World, la privatisation de la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL) se précise. Il y a également la question des négociations salariales qui doivent démarrer.

Les élections pour choisir les trois représentants des employés de la CHCL sur le conseil d’administration auront bientôt lieu. LA PLMEA, affirme Ashok Subron, remportera les suffrages « haut la main ».

La General Workers Federation, par la voix de son président Serge Jauffret, ainsi que la Union of Artisans of the Sugar Industry ont tenu à exprimer leur « soutien total » aux employés du port.

Photo (de g. à dr.) : Ashok Subron, animateur de la PLMEA, est aux côtés de Fardeen Deedarun, Branch President du syndicat, et de Serge Jauffret, président de la General Workers Federation.