Dans le sillage des révélations sur les rémunérations « mirobolant[es] » que touche la direction de la SICOM, le syndicat des employés réclame une commission d’enquête pour faire la lumière sur les salaires et autres avantages du top management.

La SICOM Employees Union (SEU) lance un appel au Premier ministre pour qu’il s’intéresse à la situation qui prévaut au sein de cette compagnie d’assurance dont l’Etat est le principal actionnaire.

Rehana Abdool Gafoor, secrétaire générale de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions, a co-animé cette conférence de presse. La syndicaliste s’étonne que la direction ne soit pas rappelée à l’ordre alors qu’elle refuse d’appliquer les décisions du conseil d’administration.

Satyenbose Hoolass, président de la SEU, indique que le conseil d’administration a approuvé le paiement d’un mois de productivité. La semaine dernière au Parlement, le ministre Roshi Bhadain déclarait que ce bonus n’avait pas été accordé car les objectifs fixés n’avaient pas été atteints. D’autres problèmes sont toutefois non résolus, dit le président de la SEU, qui compte saisir l’Employment Relations Tribunal.

Photo (au centre) : Rehana Abdool Gafoor, secrétaire générale de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions, et Satyenbose Hoolass, président de la SEU.