Ils étaient nombreux à descendre dans les rues de Port-Louis pour protester contre le projet du Chaland Resort à La Cambuse. Menées par les membres de la plateforme Aret Kokin nou laplaz, une centaine de personnes, y compris des membres de Rezistans et Alternativ ainsi que du Forum des citoyens libres, se sont rassemblés avec leurs banderoles au Jardin de la Compagnie. L’objectif : déposer des lettres de pétition adressées au ministre de l’Environnement en marge de sa participation au Sommet du climat qui démarre à Paris, la semaine prochaine. Des copies ont également été déposées au bureau du Premier ministre, de même qu’aux ministères du Tourisme, des Ressources marines, du Logement et des Terres.

La manifestation pacifique a pris des allures de fête, des artistes étant présents dans la foule. Mais aussi parce que la plateforme d’écologistes a obtenu, hier, une injonction pour stopper les travaux sur le site, à La Cambuse. Yan Hookoomsing, porte-parole de la coalition Aret Kokin nou laplaz, se réjouit de la décision de l’Environment and Land Use Appeal Tribunal de suspendre les travaux qui devait démarrer. Une décision qu’il juge être une « première victoire » dans la bataille menée par les écologistes contre ce projet de Currimjee Hospitality Management.

Il estime toutefois qu’outre l’aspect environnemental dans ce dossier, c’est la politique de notre tourisme qu’il faut revoir. Il faut arrêter de bâtir des hôtels et faire un virage vers l’éco-tourisme chez l’habitant, soutient Yan Hookoomsing.